En rire de peur d’être obligé d’en pleurer :

Étienne Delbœuf rentre chez lui. C’est l’hiver, il fait nuit, il fait froid. Il allume l’infâme néon qui surplombe la table en formica blanc de la cuisine et remet le chauffage.
Étienne travaille dans une usine de découpe de volailles, chez le numéro un du poulet. Il est ultra spécialisé, il est affecté à la découpe des filets droits. Pendant des heures, d’un geste rapide et sûr, il ôte de chaque gallinacé le filet droit. Attention, pas le gauche, le droit, rien que le droit !
Vingt heures passées, il se plante devant son réfrigérateur, ouvre la porte. À l’intérieur, entre deux endives et un yaourt nature périmé, il se saisit d’une boîte de sardines à l’huile. Il attrape son assiette sale dans l’évier, la rince rapidement, s’assied à sa table.
La dernière sardine finie, il se lève et prend dans le frigo une bouteille d’eau gazeuse aux trois-quarts vide. Il boit à grands traits, debout, à même la bouteille, planté devant le frigo. L’eau, plus plate que vive, épand en sa bouche des relents saumâtre de sel iodé.
Après avoir posé la bouteille vide sur la table, ce cher Delboeuf se rend d’un pas lent et calme vers les toilettes. Du dessous d’une pile de quotidiens régionaux, il extirpe un vieux magazine masculin dont la couverture trahit les années. Frénétiquement, il sacrifie à son rituel masturbatoire, les yeux fixés sur la Pin Up délavée de la page centrale.
Le sang lui bat aux tempes. Bientôt, dans un spasme orgasmique, il pousse un râle rauque et libérateur tandis qu’il s’épand en giclées tièdes et gluantes au creux d’un papier tristement hygiénique.
Alors, alors, dans un souffle, lâche-t-il : « décidément, le caviar, le champagne, les femmes, dans la vie, y’ a que ça de vrai ! »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s