TROUVER MES LIVRES

Seul le bonheur :

Seul le bonheur

Adrien Pons déteste le thé, mais c’est bien là son moindre défaut. Aux nourritures terrestres, il préfère, tant s’en faut, les nourritures de l’esprit. Les mots ont toujours été son fort et il s’en nourrit, au propre comme au figuré.

Écrivain talentueux, mais quelque peu bougon, Adrien Pons tient ses contemporains à une distance respectueuse, mais fraîche, selon les atomes qu’il a rarement crochus, avec les individus qui peuplent ou traversent son quotidien.
Comme il est dit que même les plus grands ermites ne sont jamais à l’abri d’une rencontre fortuite, il va connaître les tourbillons du fameux effet papillon, remuant son existence jusqu’aux tréfonds.

Pourtant peu enclin à transiger avec ses habitudes, Adrien Pons va se lancer à son corps défendant dans sa nouvelle drôle de vie, jusqu’à ce qu’elle lui assène un mauvais coup, qu’elle lui garde un chien de sa chienne.
Désormais, Adrien Pons va expérimenter le chaos, les petits bonheurs et les affres du désespoir, ce que la vie donne et ce qu’elle reprend irrémédiablement.
Elle va faire de lui un autre homme, un homme de chair et de faiblesses, en perpétuelle révolution, envisageant les choses sous un œil nouveau, un homme en rupture avec son passé, un homme en éternel devenir…

Découvrir un extrait

Acheter le livre


Journal d’un proctologue et autres nouvelles :

H.Heurtebise - Journal d'un proctologueOn devient proctologue par hasard, je ne connais pas un enfant qui voudrait le devenir une fois devenu adulte. J’imagine d’ici la scène du bambin annonçant à ses parents :

« Moi, quand je serai grand, je veux être proctologue !
— Tu veux être quoi ?!?
— J’veux être proctologue, j’veux que les gens s’agenouillent devant moi et moi, je leur mettrai des doigts dans le trou des fesses ! »
À coup sûr, l’enfant qui dirait cela finirait sans tarder chez le pédopsychiatre. Je n’étais pas cet enfant-là, moi je voulais être chirurgien, je voulais opérer des cœurs.

Ainsi commence le journal de ce médecin que d’aucuns décrivent comme « blasé, cynique et drôle ». S’il semble tout mettre sur un même plan, on comprendra qu’il y a deux choses qui comptent plus que tout dans sa vie : sa fille Léa et ses patients.

Le sport ne sert à rien. Comment peut-on porter un jugement aussi abrupt que péremptoire ? Le sport, les médecins vous le diront, c’est bon pour la santé. Oui mais…

Céline est éreutophobe. Non, elle n’est pas, clame-t-elle, érotomane ni encore moins nymphomane ! L’éreutophobie, c’est la peur de rougir, en public, pour un rien. Et, dans son cas, ce n’est pas juste une peur, elle rougit à la moindre occasion.

Découvrir un extrait

Acheter le livre


17 nuances de folie :

17 nuances de folieDécouvrez en exclusivité Kindle un recueil collectif de nouvelles où 17 plumes EHJ se côtoient.

Présentation de 17 nuances de folie :

Folie : Trouble du comportement et/ou de l’esprit, considéré comme l’effet d’une maladie altérant les facultés mentales du sujet.

Elle peut être douce ou furieuse, destructrice ou salvatrice, et avoir autant de visages qu’elle porte de noms. Elle se cache dans les mots les plus banals, se tapit dans les pensées les plus anodines.

Dix-sept auteurs l’ont guettée, pour vous, dans ce recueil ! Ces dix-sept auteurs des Éditions Hélène Jacob se sont penchés sur son cas, mettant en scène la folie des hommes et ses ravages, ses excès, ses multiples facettes.
Dix-sept plumes pour autant d’univers très différents, du fantastique au polar, de la mythologie grecque aux vampires, en passant par des folies terriblement banales : adultères, meurtres, jalousies, dédoublement de personnalité, manipulations…
Car, quel que soit son visage, la folie n’est jamais anodine et vous n’en ressortirez pas indemne !

Acheter le livre


21 nuances de voisinage :

Collectif - 21 nuances de voisinageDécouvrez en exclusivité Kindle et en version papier un recueil collectif de nouvelles où 21 plumes EHJ se côtoient.

Présentation de 21 nuances de voisinage :

Les voisins… On les déteste, parfois, ou alors on prend l’apéro chez eux !
Mais on peut aussi, au choix : en tomber amoureux, devenir leur bouc émissaire, découvrir sur eux d’incroyables secrets, les tuer, les dénoncer… ou les supporter !
Et il y a aussi d’autres genres de « voisins », pas seulement ceux que l’on croise sur son palier avant d’aller au travail. Le type assis sur le même banc public, ceux que l’on est obligé de côtoyer durant un voyage, le fâcheux qui partage la même chambre d’hôpital, et même celui qui cohabite dans notre propre cerveau…

Voici une vingtaine de nouvelles sur le thème du voisinage, chacune dans des univers, des approches et des styles très différents.
Les voisins qu’on y croise amorcent de belles histoires d’amour ou se transforment en zombies, font un bout du chemin ensemble ou en perdent leur latin : polar, fantastique, SF, tous les genres se côtoient dans ce recueil concocté par les auteurs des Éditions Hélène Jacob, avec humour ou gravité, drôlerie ou férocité, tendresse ou ironie.
Car si l’on choisit ses amis, seul le hasard décide pour nous ceux qui s’immiscent, souvent bien contre notre gré et contre le leur, dans notre existence quotidienne…

Acheter le livre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s