De l’Art ou du cochon

Quand on voit le succès phénoménal de la trilogie 50 nuances de Grey, écrite par E.L. James mais avec les pieds d’Oscar Pistorius.

Quand on voit l’engouement pour Belle et Bête de Marcela Iacub dont les relents ne sont pas sans rappeler ceux d’une vieille Vania usagée.

Quand tout une frange de la population s’esbaudit devant « les Ch’tis se la montrent à Mykonos »

Quand on voit tout cela, je me dis que le concept « du-cul-et-de-la-connerie » a encore de beau jour devant lui et qu’il est temps que je ponde un chef d’œuvre inspiré par la pensée de Ribéry et la plastique de la petite Zahia (ou l’inverse, ça marche aussi).

A moins que cela n’ait déjà été fait, va falloir que je relise mes classiques !