Une nuance de folie :

17 nuances de folieSortie ce lundi 19 octobre de 17 nuances de folie, le nouveau recueil collectif des éditions Hélène Jacob. Ce recueil regroupe 17 nouvelles écrites par les meilleures plumes des EHJ, toutes sur le thème de la folie !

Votre serviteur s’est prêté au jeu. J’ai revisité pour vous le mythe antique de l’Amour et de la Folie, thème déjà traité par Érasme, Louise Labé ou La Fontaine, excusez du peu !

Pour vous, et juste pour vous, voici le tout début de ma nouvelle :

N’hésitez pas à me dire en commentaire ce que vous en pensez.

J’entends dire, de ça de là : le monde est fou, le monde est fou. Ah, Elle a bon dos, la Folie ! Qu’est-ce que je vous ai encore fait pour que vous m’invoquiez pour un oui, pour un non ? Déjà, je vous saurai gré, misérables cloportes inutiles d’humains que vous êtes, je vous saurai gré de dire : c’est un monde de fous. Le monde est, c’est tout ; les choses sont parce qu’elles doivent être. De vous à moi, de nous trois, c’est bien le seul à ne pas être fou. Retirez l’Homme avec un grand H, l’être humain mâle avec son misérable vermisseau entre les jambes qui lui donne l’illusion de sa force et l’être humain femelle, sans le vermisseau, mais avec des seins, un utérus et des neurones, retirez l’Homme, dis-je, de la planète. Vous y êtes, vous imaginez la scène ? La nature, les plantes, les animaux. Vous la voyez où la Folie ? Où me voyez-vous ? Plus fort, je ne vous entends pas ! Où ? Je vais vous le dire : nulle part ! Je n’existe que parce que vous existez. Je suis arrivée avec vous, avant même la Raison, que vous m’opposez à tort. Avant même ce que vous nommez Intelligence, concept fumeux, qui, de vous à moi, ne sert qu’à vous rassurer. Je suis aussi vieille que l’humanité. Alors, par pitié, cessez de me les briser menu et de m’invoquer pour tous vos maux. D’ailleurs, je n’ai pas que ça à faire, je dois emmener le petit faire sa promenade.

— Allez, viens, petit con !

Publicités

Marque-page offert :

Pour fêter la sortie du recueil de nouvelles « 21 nuances de voisinage » aux éditions Hélène Jacob, téléchargez et imprimez ici gratuitement votre marque-page reprenant la superbe couverture du livre :

TÉLÉCHARGER

Pour découvrir le recueil, allez jeter un œil sur le site de la maison d’édition :

Les éditions Hélène Jacob

Découvrez le Journal d’un misanthrope :

21 nuancesVous avez aimé le Journal d’un proctologue ? Découvrez mon Journal d’un misanthrope, l’une des 21 histoires du tout nouveau recueil de nouvelles des éditions Hélène Jacob : 21 nuances de voisinage !

Entre fuites d’eau et épanchements lacrymaux, cynisme feint et tendresse inavouée, comment un écrivain aussi aigri que fauché cohabite, bon gré mal gré, avec ses voisins.

Retrouvez également les nouvelles des meilleures plumes des EHJ :

Audrey et Natacha AJASSE, Charles DEMASSIEUX, RoseLys DESDUNES, Dominique LEBEL, Ariane FUSAIN, Jean-Claude THIBAULT, Marie-Noëlle GARRIC, Marjorie LOUP, Mélissa RESTOUS, Nathalie DESORMEAUX, Valérie HERVY, M.I.A, Manou FUENTES, Kathy DORL, Yannick BILLAUT, Marie-Pierre BARDOU, Mélanie WENCY, Olivier LEROUGE, Emmanuelle SOULARD, Madeline DESMURS.

Alors si vous avez aimé Rémoras, L’Homme qui voulait rester dans son coin, Fifty-fifty, Le dragon de ténèbres et tous les écrits de ces merveilleux auteurs, foncez ! C’est par ici :

Sortie nationale aujourd’hui !

à découvrir ici

15 bonnes raisons de lire le Journal d’un proctologue :

15 bonnes raisons de lire le Journal d’un proctologue :

1. Parce que vous ne savez pas ce qu’est un proctologue et que ce titre vous intrigue.
2. Parce que vous savez ce qu’est un proctologue et que ce titre vous intrigue.
3. Parce que vous vous demandez comment on peut avoir l’idée de faire un métier pareil.
4. Parce que vous pensez avoir un métier de merde.
5. Parce que vous venez de finir un livre intitulé Journal d’un gynécologue.
6. Parce que vous collectionnez les flacons de Canard WC vides en hommage à Marcel Duchamp.
7. Parce que vous avez une ex-femme, enfin presque.
8. Parce que vous avez une salle de bains et du gel douche.
9. Parce que vous avez 50 ans et qu’il est temps de vous préoccuper de votre prostate.
10. Parce que vous êtes une femme et que les problèmes de prostate, vous vous en foutez.
11. Parce que vous aimez les chevaux.
12. Parce que vous aimez rire de tout, mais pas avec tout le monde.
13. Parce que vous voulez rire.
14. Parce que vous voulez pleurer.
15. Parce que c’est moi qui l’ai écrit, c’est dire si c’est vachement bien !

Pour en savoir plus sur ce livre édité aux éditions Hélène Jacob

La femme est l’avenir de l’homme !

« Les jeunes d’aujourd’hui, c’est plus ce que c’était, ma bonne dame » dirait madame Michu.

On entend souvent dire que les gens ne lisent plus, ou plutôt que les jeunes ne lisent plus. Ce n’est pas faux, mais pas tout à fait vrai. Il suffit de regarder qui tient les blogs littéraires, qui est inscrit sur les sites de lecture tels que Babelio ou Booknode, qui a une page Facebook consacrée à la lecture pour voir que les lecteurs sont des lectrices. C’est d’autant plus vrai à l’adolescence où la notion de lecture-plaisir est quasi absente chez les garçons (qui trouvent dans d’autres activités digito-palmaires la source de leur épanouissement personnel.)

Alors bien-sûr, il ne faut pas caricaturer, il y a des garçons qui dévorent les livres et des filles qui n’ont jamais lu autre chose que les paroles des chansons de Shy’m (attention, ça pique les yeux !).

La bonne nouvelle, quand on sait qu’un enfant qui lit devient un adulte qui pense, la bonne nouvelle, disais-je, c’est qu’à ce rythme là, dans une cinquantaine d’années, les filles seront majoritairement celles qui auront un peu de culture et de savoir. Et qui dit savoir, dit pouvoir.

Gageons donc que d’ici quelques décennies, les filles auront pris l’ascendant sur les phallocrates de tous poils !

Aragon avait raison, la femme est bien l’avenir de l’Homme !