Découvrez le Journal d’un misanthrope :

21 nuancesVous avez aimé le Journal d’un proctologue ? Découvrez mon Journal d’un misanthrope, l’une des 21 histoires du tout nouveau recueil de nouvelles des éditions Hélène Jacob : 21 nuances de voisinage !

Entre fuites d’eau et épanchements lacrymaux, cynisme feint et tendresse inavouée, comment un écrivain aussi aigri que fauché cohabite, bon gré mal gré, avec ses voisins.

Retrouvez également les nouvelles des meilleures plumes des EHJ :

Audrey et Natacha AJASSE, Charles DEMASSIEUX, RoseLys DESDUNES, Dominique LEBEL, Ariane FUSAIN, Jean-Claude THIBAULT, Marie-Noëlle GARRIC, Marjorie LOUP, Mélissa RESTOUS, Nathalie DESORMEAUX, Valérie HERVY, M.I.A, Manou FUENTES, Kathy DORL, Yannick BILLAUT, Marie-Pierre BARDOU, Mélanie WENCY, Olivier LEROUGE, Emmanuelle SOULARD, Madeline DESMURS.

Alors si vous avez aimé Rémoras, L’Homme qui voulait rester dans son coin, Fifty-fifty, Le dragon de ténèbres et tous les écrits de ces merveilleux auteurs, foncez ! C’est par ici :

Sortie nationale aujourd’hui !

à découvrir ici

Publicités

La femme est l’avenir de l’homme !

« Les jeunes d’aujourd’hui, c’est plus ce que c’était, ma bonne dame » dirait madame Michu.

On entend souvent dire que les gens ne lisent plus, ou plutôt que les jeunes ne lisent plus. Ce n’est pas faux, mais pas tout à fait vrai. Il suffit de regarder qui tient les blogs littéraires, qui est inscrit sur les sites de lecture tels que Babelio ou Booknode, qui a une page Facebook consacrée à la lecture pour voir que les lecteurs sont des lectrices. C’est d’autant plus vrai à l’adolescence où la notion de lecture-plaisir est quasi absente chez les garçons (qui trouvent dans d’autres activités digito-palmaires la source de leur épanouissement personnel.)

Alors bien-sûr, il ne faut pas caricaturer, il y a des garçons qui dévorent les livres et des filles qui n’ont jamais lu autre chose que les paroles des chansons de Shy’m (attention, ça pique les yeux !).

La bonne nouvelle, quand on sait qu’un enfant qui lit devient un adulte qui pense, la bonne nouvelle, disais-je, c’est qu’à ce rythme là, dans une cinquantaine d’années, les filles seront majoritairement celles qui auront un peu de culture et de savoir. Et qui dit savoir, dit pouvoir.

Gageons donc que d’ici quelques décennies, les filles auront pris l’ascendant sur les phallocrates de tous poils !

Aragon avait raison, la femme est bien l’avenir de l’Homme !